Noiise Définitions SEO SEO (Search Engine Optimization)

SEO (Search Engine Optimization)

Le SEO c’est quoi ?

Le SEO pour Search Engine Optimization désigne l’ensemble des stratégies et des actions d’optimisation de site internet pour les moteurs de recherche. On parle aussi de référencement naturel. l’objectif du SEO est d’augmenter la visibilité et le trafic d’un site grâce aux résultats de recherche.

Vous voulez attirer du trafic vers votre site internet ? Si la réponse est oui, le SEO (Search Engine Optimization) peut vous apporter ce que vous cherchez. En effet, aussi appelé référencement naturel, le SEO consiste à bien positionner un site internet sur les pages d’un moteur de recherche (qu’on appelle SERP).

Ainsi, le référenceur ou expert SEO saura comment optimiser votre site web pour le propulser parmi les meilleures positions sur Google, Bing, Yahoo ou encore Baidu. En gagnant des places, vous gagnerez en visibilité et en trafic : c’est ça le SEO.

 

A quoi sert le SEO ?

Vous ne saisissez pas ou mal le rôle des moteurs de recherche comme Google ou Bing dans votre stratégie digitale ? Dans votre stratégie d’acquisition de visiteurs ?

Sachez que d’après les différentes études menées sur le sujet, 50% du trafic en moyenne vient d’un moteur de recherche – cette part peut monter à plus de 85% pour un certain nombre de sites. Vous passez peut-être à côté d’une grande partie de votre trafic potentiel ! L’objectif du SEO est d’améliorer le positionnement d’un site web sur les résultats organiques des moteurs de recherche comme Google, Bing ou encore Yahoo!. Cela a pour effet d’augmenter la visibilité et donc le trafic qualifié, provenant de recherches pertinentes qui pourraient attirer des prospects et des clients.

Être en première page de Google ou des autres moteurs de recherche est une source d’acquisition de trafic pérenne. Moins de 7% des internautes consultent la 2e page de résultats seulement. A contrario, les 3 premières positions peuvent générer plus de 75% des clics sur les moteurs !

 

Sur quels critères principaux se base le SEO ?

Pour recevoir du trafic depuis les moteurs de recherche, il est nécessaire d’être bien positionné sur leurs pages de résultat. Ainsi, il faut figurer parmi les 10 meilleurs, et même idéalement parmi les 3 meilleurs de la SERP. Ceci est valable en France, mais aussi ailleurs dans le monde, et pour tous les moteurs de recherche.

Plusieurs études ont analysé le taux de clic dans les SERP de Google selon la position des résultats. L’étude de 2022 de Backlinko est par exemple très intéressante, et nous dit que :

  • 27,6% de clics vont au 1er résultat sur Google
  • 15,8% de clics pour le second
  • 11,0% de clics pour le troisième.

Ainsi, c’est plus de 50% du trafic qui est capté par les 3 premiers résultats naturels. Il est donc primordial d’être le mieux positionné sur la SERP pour obtenir le maximum de trafic.

Pour ce faire, il faut que son site web plaise plus à Google que les autres. Il faut donc l’optimiser afin qu’il soit considéré comme le plus pertinent par les algorithmes de classement de Google. Comment faire ?

 

L’optimisation SEO on-page : contenu textuel

L’optimisation SEO on-page consiste à améliorer les pages de son site internet. Le SEO on-page comprend alors :

  • Le HTML, et principalement les balises Title, H1 et Hn (titres), mais aussi la meta description
  • Le texte (paragraphes, listes à puces)
  • Les médias (images, vidéos)
  • Le maillage interne.

 

Produire régulièrement du contenu de qualité

“Content is King” : la phrase mythique de Bill Gates fait plus que jamais sens en SEO. Cette optimisation “On-Page” consiste à publier du nouveau contenu et mettre à jour le contenu devenu obsolète. Ce signal est extrêmement fort pour Google puisque le contenu va permettre aux internautes d’obtenir des réponses à ce qu’ils cherchent. Les moteurs de recherche ne sont que des intermédiaires entre un besoin et une solution ou encore entre une question et une réponse.

Le contenu de votre site leur permet d’orienter les internautes vers ce dernier. Un site web avec de nombreuses pages (ou articles) et riche en contenu textuel notamment aura plus de visibilité qu’un site plus modeste. De plus, le contenu reste le meilleur moyen de convertir un internaute et/ou de le fidéliser : c’est une réelle valeur ajoutée.

 

L’optimisation off-page : netlinking

L’optimisation off-site se concentre quant à elle principalement sur l’acquisition de liens, dit backlinks. Ils sont présents sur d’autres sites, et font un lien vers le vôtre. Ces liens sont pris en compte dans les algorithmes de classement de Google.

Pour qu’ils soient pleinement bénéfiques au référencement de votre site web, ces liens acquis doivent :

  • Provenir de sites de qualité, idéalement dans votre thématique
  • Être contextualisés, c’est-à-dire que le lien doit être placé au cœur d’un texte parlant du même sujet que votre page qui reçoit le lien
  • Avoir une ancre de lien pertinente (l’ancre de lien est le texte cliquable du lien)
  • Être en nombre (tout en restant dans la qualité).

 

Obtenir des liens externes pour la popularité du site

Les moteurs de recherche ne s’arrêtent pas aux optimisations “On-Page” pour évaluer la pertinence d’un site. Il évalue aussi sa popularité et l’environnement du site.

On parle d’optimisations “Off-Page”. Pour cela, ils analysent l’ensemble des liens externes (aussi appelés backlinks). Ils constituent une preuve de la popularité de votre site.

Différents critères sont utilisés pour évaluer la “puissance” d’un lien : le secteur d’activité du domaine qui vous cite, la qualité du site, l’ancre de lien utilisée, l’emplacement du lien dans la page ou encore le volume de liens obtenus.

 

L’expérience utilisateur sur le site (UX)

L’UX (User eXperience), c’est l’expérience qu’a l’utilisateur lors de sa navigation sur votre site internet.

Google souhaite que ses utilisateurs soient satisfaits des résultats organiques qu’il leur propose. Le moteur de recherche a donc tout intérêt à classer en haut de ses SERP des pages qui ont une bonne UX.

Pour ce faire, Google peut mesurer différents indicateurs qui peuvent lui suggérer le niveau de satisfaction des internautes :

  • Le design et l’ergonomie du site : design clair et suffisamment aéré, adapté aux mobiles
  • Le taux de rebond ou pogosticking : les utilisateurs reviennent-ils sur Google après avoir consulté votre page, pour cliquer sur un autre résultat ?
  • Le taux de conversion
  • Le parcours utilisateur
  • L’accessibilité.

Ce dernier critère est l’un des moins importants, mais il peut faire la différence avec la concurrence.

Google s’attend à un travail SEO basé sur ces 3 critères importants pour départager les sites qui semblent pertinents pour répondre à une requête de l’internaute.

Il ne faut pas sous-estimer l’importance de l’UX dans un travail d’optimisation SEO, surtout que les dernières communications de Google laissent entendre que ce critère pourrait devenir de plus en plus important en SEO dans les années à venir.

 

Le SEO technique

Le SEO technique est lié à l’infrastructure du site : nom de domaine, hébergement, fichiers stockés sur le serveur (HTML, CSS, JS et images), performances de chargement.

L’optimisation technique d’un site vise principalement à faciliter la vie des robots d’exploration des moteurs de recherche, mais aussi des utilisateurs, et ce, via des optimisations indispensables :

  • Poids et vitesse de chargement d’une page (très important)
  • Apparence et qualité du site (UI et UX)
  • Architecture et arborescence, organisation des informations.

Intégrer des éléments techniques

Le SEO implique nécessairement de mettre en place des paramètres et des éléments techniques afin d’améliorer l’attractivité d’un site web.

Une fois que vous avez ciblé les mots-clés les plus importants, il sera intéressant de rédiger des balises (meta title, meta description, balisage Hn…) en conséquence. L’ensemble des balises d’une page web facilite la compréhension d’un moteur de recherche, sans celles-ci il pourrait avoir plus de mal à comprendre et donc à mettre en avant les pages concernées.

Bien d’autres éléments techniques existent comme les facteurs bloquants ou rendant plus difficile l’indexation (robots.txt), la structure URL, la vitesse de chargement, le responsive design, la “propreté” du code HTML…

Le SEO technique est primordial dans une stratégie de référencement bien menée. Il demande toutefois des connaissances approfondies et des synergies entre les métiers (SEO, développeurs, intégrateurs, chefs de projet…).

Le SEO technique peut donc être assez complexe et compliqué à mettre en œuvre. Il faut du temps, et parfois un grand nombre d’actions pour améliorer le référencement technique d’un site.

 

De quelle manière optimiser son site ?

Google met à jour très régulièrement ses algorithmes de classement. De plus, les pages de résultats elles-mêmes sont susceptibles de changer d’un jour à l’autre, si Google détecte que ce que désire l’internaute en tapant tel mot-clé a changé. Ainsi, le SEO évolue constamment et demande une veille régulière.

Cette veille SEO consiste à se tenir au courant des communications de Google (mises à jour des algorithmes, recommandations aux webmasters et aux quality raters), mais aussi des dernières nouveautés en matière d’outils SEO, de technologies (HTML, JavaScript, accessibilité, …), et de marketing digital dans son ensemble.

Ces points seront notamment à surveiller de près pour anticiper les évolutions SEO :

  • SXO : SEO et UX
  • Intention de recherche
  • Mobile first
  • Passage au HTTPS
  • Référencement local
  • Recherche vocale
  • Référencement vidéo
  • Google Discover
  • EAT
  • Données structurées.

 

La SERP et les algorithmes

Les algorithmes des moteurs de recherche évoluent donc sans cesse afin de proposer à leurs utilisateurs les pages de résultat (SERP) les plus pertinentes possibles pour leur recherche.

Ainsi, Google doit être en mesure de comprendre parfaitement ce que veut obtenir l’utilisateur quand il tape un mot-clé : c’est ce qu’on appelle l’intention de recherche.

Les algorithmes du moteur de recherche s’affinent donc d’année en année pour comprendre du mieux possible ce que cherche l’internaute :

  • Veut-il faire un achat (recherche transactionnelle) ?
  • Cherche-t-il des informations sur un sujet (recherche informationnelle) ?
  • Veut-il accéder à un site web précis (recherche de marque) ?
  • Veut-il obtenir des résultats géolocalisés (recherche locale) ?

En fonction de ces intentions de recherche et des requêtes, Google est susceptible d’afficher différentes box dans ses SERP, avec des images, des vidéos, des carrousels, des actualités, des kwowledge graphs (informations sur un sujet précis), des box auteur, des annonces sponsorisées (SEA), des box shopping (Google Shopping), des box local…

À ce sujet, le SEO est à différencier de la publicité. Google permet aux marques de se positionner en payant : c’est ce qu’on appelle le SEA, ou encore Google Shopping pour l’e-commerce. Le principe est de payer pour obtenir du trafic.

Avec le référencement naturel, votre site est classé en fonction de sa pertinence. Vous n’avez rien à payer pour figurer parmi les résultats non publicitaires de Google.

Les publicités de Google Ads sont donc payantes, mais apportent des résultats rapidement. Toutefois, dès lors que vous stoppez vos publicités, vous ne recevez plus aucun trafic.

Le SEO lui demande beaucoup de temps et d’expertise, mais il vous permet de vous positionner sur le long terme pour obtenir du trafic gratuitement.

Il est tout à fait possible de faire une synergie SEO + SEA : on appelle ça le SEM (Search Engine Marketing).

 

Comment faire du référencement naturel sur son site ?

En SEO, il est nécessaire de planifier et de suivre une stratégie. Elle permet d’orienter les efforts pour atteindre un but précis : obtenir le maximum de trafic qualifié. Ainsi, une stratégie SEO bien pensée permettra de savoir quels mots-clés cibler, avec quelle typologie de page, et pour quelle puissance de netlinking. Il faudra aussi vérifier que le site web n’a pas de problèmes techniques qui nuisent à son référencement.

Pour répondre à ces questions, il est nécessaire de faire un audit SEO. Il permet de révéler les optimisations on-site et off-site qu’il serait intéressant de mettre en place pour atteindre les objectifs SEO.

Travailler son référencement seul est possible, mais vous risquez de passer à côté de nombreuses opportunités et de faire des erreurs.

Un professionnel du SEO met des années pour acquérir les connaissances nécessaires et l’expérience suffisante pour positionner efficacement des sites web parmi les meilleures positions de Google.

Les consultants SEO doivent connaître tous les aspects du référencement naturel, en s’appuyant quand c’est nécessaire sur les connaissances poussées d’experts SEO. Étant analytiques, curieux, novateurs et patients, les référenceurs testent et appliquent tous les jours de nouvelles idées.

C’est cette veille régulière qui leur permet de :

  • Maitriser les outils SEO
  • Acquérir des certifications professionnelles (QASEO, CESEO, Google Analytics) et des prix (SEO Awards)
  • Comprendre les différents KPI et autres métriques d’analyse des résultats
  • Être compétents sur les outils techniques pour le crawl et l’analyse de sites web (Screaming frog, Seolyzer, Oncrawl, …)
  • Maitriser les outils reconnus dans la sphère SEO (Seobserver, Majestic, Ahrefs, Semrush, …)
  • Partager leurs connaissances à l’occasion de conférences SEO.

Qui est concerné par le SEO ?

Globalement, tous les acteurs du web qui souhaitent faire du chiffre d’affaires sur internet sur le long terme sont concernés par le SEO.

  • Votre cible marketing utilise-t-elle les moteurs de recherche pour s’informer ou acheter des biens ou services similaires à ceux que vous proposez ?
  • Voulez-vous développer votre marque sur le long terme ?

Si vous répondez oui à ces deux questions, alors le SEO peut être intéressant pour votre business. C’est le cas pour la grande majorité des e-commerces, des TPE, PME, startups, grands comptes et grandes marques.

 

Quelles sont les variantes du SEO ?

Le référencement SEO se complexifie en même temps que le web. La diversification des usages sur internet entraîne de nouvelles variantes SEO :

  • Référencement local pour viser des requêtes avec un critère géographique
  • Référencement image pour optimiser les images d’un site et générer plus de trafic
  • Référencement vocal pour s’adapter à la recherche par la voix
  • Référencement vidéo pour donner de la visibilité aux vidéos
  • SXO (Search eXperience Optimization) pour rendre un site plus agréable et plus accessibles
  • Référencement Amazon pour vendre ses produits sur le plus grand site marchand du monde

 

Vous souhaitez en savoir plus nos
services en référencement naturel ?

Découvrez notre agence SEO !