Noiise Ressources SEO Tout sur le référencement SEO Vocal

Tout sur le référencement SEO Vocal

10 février 2022 – François Besson

Google Home, Alexa d’Amazon, Siri, Cortana… Les assistants vocaux et les intelligences artificielles sont de plus en plus présents dans notre quotidien et ils modernisent nos façons de rechercher. La recherche vocale est-elle une révolution pour le référencement, ou son impact est encore très faible ? Découvrez dans ce guide l’influence de cette avancée technologique sur le SEO et quelques astuces de référencement pour s’y préparer grâce aux conseils d’une agence experte SEO.

Définition du SEO vocal

Le SEO vocal, se définit par le référencement naturel adapté aux recherches vocales. L’optimisation d’un contenu se fait donc en prenant en compte qu’un extrait du texte pourra être lu par un assistant vocal.

Les moteurs de recherche comme Google utilisent le texte comme s’il s’agissait d’une requête de recherche classique et procèdent à ce qu’ils font le mieux : faire correspondre la requête de recherche avec les bons résultats. Les recherches vocales devenant de plus en plus courantes, il est indispensable d’ajouter la recherche vocale à votre stratégie de marketing numérique.

Statistiques sur la recherche vocales

Les analystes prévoient un fort essor de la recherche vocale.

Ils anticipent que les requêtes vocales seront majoritaires d’ici quelques années.

ComScore a publié une étude qui montrerait que d’ici fin 2020, la moitié des utilisateurs de smartphone utiliseraient la recherche vocale.

5 statistiques sur la recherche vocale

  • Près de 50% des internautes utilisent la recherche vocale pour acheter des produits (Source : Social Media Today)
  • 65% des 25-49 ans parlent à leurs assistant vocaux quotidiennement (Source : PwC)
  • 1,7 millions de Français utilisent des enceintes à commandes vocales (Source : Digimind)
  • 52,8% des utilisateurs de recherche vocales le font en conduisant. (Source : Social media Today)
  • 41% des adultes utilisent la recherche vocale (Source : Google)

Ces chiffres mettent en lumière l’essor de la recherche vocale, mais ne doivent pas être sur-interprétés.

La plupart de ces données viennent des États-Unis. En pratique, en France, il semblerait que ce soit moins présent dans le quotidien, malgré une étude de Search Foresight qui montrerait que 60% des utilisateurs Français effectueraient fréquemment une recherche vocale.

Vous souhaitez évaluer la pertinence
du SEO dans votre stratégie ?

Profitez de 30 minutes de consulting stratégique avec un consultant expert de l'agence SEO !

La tendance du SEO vocal en France

Une étude menée par le CSA et l’Hadopi a analysé l’impact de la recherche vocale en France.

Il en ressort que :

  • 46% des internautes Français ont déjà utilisé la recherche vocale
  • 1 internaute français sur 10 utilise une enceinte connectée : Ces enceintes peuvent servir pour d’autres actions que la recherche vocale. Mais plus les internautes se procureront des enceintes connectées, plus l’évolution de la recherche vocale sera grande.
  • Malheureusement, seulement 4% des internautes Français se disent prêts à acheter une enceinte connectée.

Cette étude montre-t’elle que la recherche vocale et donc, le SEO vocal, ne seront pas si importants à l’avenir ?
Non. Les chiffres sont faibles pour le marché des enceintes connectés.

Mais la plupart des recherches vocales sont effectuées depuis un smartphone. Si les habitudes changent petit à petit, il ne coute rien de se préparer au SEO vocal.

8 conseils pour se préparer au référencement vocal !

Une méthode de recherche de plus en plus fréquente… qui pourrait impliquer des enjeux marketing ainsi qu’une adaptation de son SEO.

Alors, allons-nous devoir tout changer ? Non. Cependant, il est conseillé de s’y adapter.

Rappel : En référencement naturel, vous optimisez vos contenus en priorité pour l’internaute. Le SEO vocal n’est qu’une adaptation de ses contenus pour augmenter les chances d’avoir un contenu proposé en réponse, par un assistant vocal.

Des techniques d’optimisation pour la “Voice search” existent.

1. Des réponses concises doivent figurer dans vos contenus

Par nature, les recherches vocales sont plus longues et souvent formulées par des questions.
Les assistant vocaux lisent des extraits concis des contenus pour apporter une réponse.
Prévoyez donc un encart ou un paragraphe concis et précis pour répondre à la question émanant de votre mot clé principal.

Par exemple, vous optimisez un contenu sur la requête “hors-jeu football” : Vous pouvez prévoir une réponse concise à la question “Qu’est-ce que le hors-jeu au football ?”. Oui, c’est un exercice qui n’est pas toujours évident.

Pour renforcer cet argument, d’après l’article de Backlinkoles réponses lues par les assistants vocaux font en moyenne 29 mots.
Bien sûr, parfois, ce ne sera pas possible. Il existe donc d’autres techniques pour optimiser votre site internet pour la recherche vocale.

2. Utiliser un langage conversationnel dans vos contenus

41% des personnes qui utilisent un assistant vocal ont l’impression de parler à un ami ou à une autre personne. (Source : ThinkWithGoogle)

Ainsi, les résultats proposés sont majoritairement de type “conversationnel”. Le SEO Vocal repose sur le langage conversationnel.

C’est-à-dire, une réponse simple à une intention de recherche (une question) comme si la conversation se faisait entre deux personnes.

Ce conseil ne doit pas totalement changer la façon dont vous écrivez vos contenus. Seuls les passages répondants directement à l’intention de recherche de l’internaute peuvent être repris.

3. Optimiser vos contenus pour des requêtes longues

C’est une des conséquences de l’ère du référencement SEO vocal : les requêtes sont plus longues.

De plus en plus, les internautes rechercheront pour des requêtes longues traînes, ou des questions complètes.

Ainsi, la requête “réussir cuisson crêpe” deviendra “Comment réussir la cuisson des crêpes ?”. C’est sur cette question, que vous devrez apporter une réponse et optimiser votre contenu.

Là encore, il ne s’agit pas de reprendre tous vos contenus, mais pourquoi pas en créer de nouveaux. Ou bien, optimiser les paragraphes de vos anciens contenus, qui s’y prêtent.

4. Votre site doit être optimisé pour les mobiles… et rapide !

Ce critère devrait déjà être la normalité, pour le référencement. Notamment depuis que Google a déployé son index mobile first.

1 recherche vocale sur 5 est faite sur mobile. Les résultats proposés seront donc en majorité des sites optimisés pour le mobile.

Si votre site n’est pas encore adapté pour le mobile, ce critère implique de gros changements. Mais c’est un mal pour bien. Avoir un site adapté pour le mobile ne favorise pas uniquement le référencement vocal, mais bien le SEO général d’un site.

En plus d’être optimisé pour le mobile, votre site doit être rapide ! Pourquoi ? Parce que la recherche vocale implique une réponse instantanée, comme si l’internaute discutait avec son assistant. L’article de Backlinko sur le sujet, indique que les réponses à une recherche vocale sont presque 4 fois plus rapide que celles à une recherche classique.

5. Utiliser des données structurées

Les données structurées, ou microdonnées sont des codes à implémenter dans ses pages.

Ces schemas de donnés structurées permettent à Google de mieux comprendre les contenus.

Le vocabulaire de données structurées pris en compte par Google est disponible sur Schema.org.

Ci-dessous une liste de données structurées à utiliser pour optimiser la recherche vocale :

  • Les données structurées Recette pour les sites de cuisine
  • Les données structurées FAQ
  • Les données structurées HowTo
  • Les données structurées Évènement
  • Les données structurées Speakable qui ne sont malheureusement pas encore disponibles en France.

En les utilisant correctement, vous aurez plus de chances d’obtenir des résultats enrichis. Mais également d’apparaître dans les Knowledge Graph, de Google, qui sont lus en priorité lors des recherches vocales.

6. Écrire de très longs contenus

Sûrement qu’en lisant ce titre, vous vous êtes dit : “De très long contenu ? Mais je pensais que les réponses des assistants vocaux étaient courtes !”.

Oui, c’est exact. Cependant, les contenus figurants dans les résultats de recherches vocales sont en moyenne plus longs que ceux issus des recherches classiques.

En fait, lorsqu’un internaute questionne son assistant intelligent, Google recherche parmi les contenus dans son index, la réponse la plus adaptée.

Par conséquent, en écrivant un contenu long en riche sur un sujet, il y a plus de chances d’y voir figurer une réponse adaptée à une requête vocale.

7. Optimiser votre référencement local

39% des recherches vocales proviennent de requêtes locales. (Source : ThinkWithGoogle)

C’est-à-dire de requêtes faites pour rechercher des entreprises locales, que ce soit des magasins, restaurants, entreprises de services… Ainsi, vous devez améliorer votre référencement local.

Pour cela : Optimisez votre fiche google my business, soyez présent sur Google Maps, ajoutez des données structurées de type LocalBusiness. Enfin, créez des pages spécifiques pour les villes dans lesquelles vous êtes présent.

8. Viser le featured snippet

Le featured snippet, c’est l’encart mis en avant, en tête des résultats Google, lors d’une requête. Cet encart peut aussi se trouver sous le nom de “position 0”. Et lorsqu’une requête présente un résultat avec un featured snippet, l’assistant vocal lit l’extrait du contenu mis en avant. Ainsi, si vous atteignez le featured snippet, vous maximisez les chances d’acquérir du trafic depuis les recherches vocales. Quelques techniques pour atteindre le featured snippet :

  • Donner une réponse concise à l’intention de recherche de l’internaute
  • Utiliser les listes à puce
  • Utiliser une table des matières
  • Utiliser les données structurées FAQ
  • Utiliser des images dans le contenu

9. Créer une FAQ

Vous devez souvent entendre qu’une section ou qu’une page FAQ sur votre site est excellent pour votre référencement, et c’est absolument parfaitement vrai. Les utilisateurs viennent avec des questions, et vous devriez avoir des réponses à leur fournir.

Les experts en référencement conseillent de créer un contenu qui réponde aux besoins des utilisateurs, et il est difficile de penser à un meilleur exemple qu’une FAQ. Mais les mots importants ici sont « questions » et « réponses » – c’est l’essence même de la recherche vocale ! Avoir une question, trouver une réponse.

Ces questions et réponses sont les moteurs du langage conversationnel, dont nous venons de parler. À l’aide de votre recherche de mots-clés et des questions fréquemment posées par vos prospects/clients à votre service client, répertoriez les questions sur l’une des pages de votre site, puis ajoutez simplement vos réponses.

Vous pouvez rentrer dans le détail, sans être trop longs. Les utilisateurs préfèrent les réponses rapides, et les réponses de recherche vocale ont également tendance à être plus courtes.

10. Améliorer l’autorité de votre domaine

Vient maintenant la partie la plus compliquée du SEO Vocal. En règle générale, la recherche vocale sélectionne le premier résultat de recherche pour la requête vocale.

Parfois, l’assistant dit « Voici quelques options » et vous laisse explorer le SERP.

En d’autres termes, si vous voulez être entendu dans la recherche vocale, vous devez mettre votre site Web sur la première page de Google. Plus on se rapproche de la position n°1, mieux c’est (évidemment).

Votre meilleur pari est de doubler vos efforts de référencement sur tous les fronts, y compris les backlinks, l’expérience utilisateur, la recherche locale, les problèmes techniques. Assurez-vous de suivre vos progrès en suivant votre positionnement !

Est-il possible de mesurer le trafic obtenu grâce à la recherche vocale ?

C’est un des bémols du SEO Vocal : Il n’y a pas de moyen de connaître le trafic qui provient de la recherche vocale.

John Mueller, Webmaster Trends Analyst chez Google, a par ailleurs déclaré que les résultats des recherches vocales n’étaient pas comptés dans la Search Console. Souvent, un internaute va obtenir la réponse à une requête vocale et ne va pas cliquer sur la page d’où provient l’extrait. On pourrait penser qu’une “impression” de résultat, est tout de même compté dans la Search Console. Mais ce n’est pas le cas.

Sur Google Analytics non plus, il n’est pas possible de savoir la part du trafic provenant de la recherche vocale.

Il n’est pas exclu, que ce soit possible à l’avenir pour mieux différencier les sources de trafic. Et ré-optimiser les pages en conséquence.

Vous pouvez néanmoins analyser la conversion de votre site : Si après l’adaptation de votre référencement à la recherche vocale, la conversion augmente, c’est qu’il y a certainement un lien.

Conclusion

La recherche vocale progresse, mais n’est pas encore ancrée dans le quotidien, en France.

Pour autant, le SEO vocal ne doit pas être négligé. Apporter des réponses aux questionnements des internautes est le principe du référencement. Peu importe comment est faite la recherche.

En suivant ces quelques astuces d’optimisation pour le référencement vocal, les chances d’être lus par une intelligence artificielle augmentent.

Nouveau

Livre blanc

Être en première page de Google en 2022

Découvrir

François Besson

Responsable éditorial et content manager au sein de l’agence éditoriale Noiise de Lyon depuis 2017, je mets ma plume et mes idées au service des clients de tous les horizons et de projets éditoriaux variés. Curieux et à l’affût des dernières tendances, j’aime découvrir et partager mes trouvailles avec les visiteurs de notre centre de ressources !