NOIISE Ressources SEO ASO : Optimiser le référencement de son application mobile

ASO : Optimiser le référencement de son application mobile sur Apple App Store et Google Play

8 juin 2024 – Ophélie Rochart
Date de mise à jour : 19 juin 2024

Améliorer la visibilité d’une application sur les plateformes de téléchargement, plus communément nommés “les app store” tels qu’App Store (destinée aux produits Apple) et Google Play Store (destinée aux produits avec technologie Android) est un sujet qui concernent tous ceux qui ont développé une application et qui souhaitent voir leur nombre de téléchargements augmenter. Cet article vous permettra d’améliorer et optimiser tous les facteurs d’influence pour le positionnement de votre application sur les mots-clés que vous visez. Certains critères peuvent être directement influencés par vous, d’autres sont des facteurs externes qui ne dépendent pas que de votre travail d’optimisation.

Qu’est-ce que l’App Store Optimization ?

Nous pourrions aisément définir l’ASO comme le référencement naturel des applications sur les plateformes applicatives

L’objectif des optimisations proposées dans cet article est d’arriver en haut des pages de résultats de recherche sur des mots-clés que saisissent les mobinautes dans la plateforme applicative. Il faut donc, dans un premier temps, comprendre les différents critères “in-store” qui influencent plus ou moins la visibilité organique de votre application.

Comme en SEO, il est aussi important de bien cibler les mots-clés susceptibles d’être saisis par les mobinautes dans la plateforme (moteur de recherche interne à la plateforme).

C’est pourquoi il est important de connaître votre cible. Voici quelques questions pour réfléchir à cela :

  • Quels termes utiliserait votre client pour définir votre activité ?
  • Quels mots définissent l’action principale de votre application ?
  • Que peut-on faire avec votre application ?

Les plateformes applicatives : App Store et Google Play Store

Le monde des applications se divise, tout d’abord, par un critère technique : les mobinautes sur un produit Apple (iOs) et les mobinautes utilisant un produit avec la technologie Android. Chacun de ses produits possède une plateforme dédiée pour accéder aux applications compatibles avec le terminal.

Il existe des différences entre ces 2 plateformes : chacune de ces plateformes n’accorde pas la même importance aux critères de classement. Il persiste des différences fonctionnelles entre elles. En effet certains critères sont propres à chaque plateforme et d’autres critères communs ne sont pas modifiables de la même façon. Nous allons détailler l’ensemble de ces facteurs influents sur le ranking.

Par ailleurs, chaque plateforme a son processus de validation des applications et il est possible de trouver une application sur l’une et pas sur l’autre. Cette nuance est connue des développeurs d’application et les responsables de publication.

Les facteurs de ranking “in-store”

Les différents points suivants sont des champs qui peuvent recevoir une optimisation directe de votre part pour améliorer la visibilité de l’application. Ces optimisations pourront avoir un impact direct ou indirect sur le positionnement dans les pages de résultats.

Optimiser le titre de l’application

Sur l’Apple Store, ce champ peut contenir maximum 30 caractères (ce qui est très peu) et sur Google Play Store, ce champ peut contenir 50 caractères. Il est alors judicieux de placer votre nom de marque (si cas échéant) et la principale activité de l’application (la raison d’exister de votre application)

Optimiser le sous-titre de l’application

Ce sous-titre n’est affiché que sur l’Apple Store, il doit faire maximum 30 caractères. C’est l’occasion de compléter avec des mots-clés que vous n’auriez pas pu mettre dans le champ Titre.

Choisir ses mots-clés

Il s’agit d’un champ administrateur présent sur le Google Play Store uniquement, les mots-clés que vous saisirez dans ce champ ne sont pas affichés pour les mobinautes. Ils permettent d’alimenter le système de classement de l’application dans la base de données du Google Play Store. C’est pourquoi les mots-clés que vous saisirez seront à sélectionner judicieusement. Une étude de mots-clés SEO peuvent aussi à aider à orienter votre choix. Des outils existent pour trouver les mots-clés liés à l’ASO.

Choisir la catégorie de l’application

Ce champ, disponible sur chacune des 2 plateformes, permet de classer votre application dans une thématique. Ces thématiques sont proposées dans le moteur de recherche des stores. Remplir ce champ permet à la plateforme de comprendre la grande thématique qui définit votre application, mais aussi de satisfaire des mobinautes qui chercheraient les applications par catégories (recherche moins précise).

Si votre application propose plusieurs fonctionnalités qui pourraient être incluses dans plusieurs catégories différentes, il faut choisir la catégorie en fonction de la fonctionnalité principale de votre application.

Icone de l’application sur la fiche

L’icône de l’application est la première image qui va attirer l’œil du mobinaute sur votre fiche. Elle sera aussi l’icône de l’application sur l’écran d’accueil du mobinaute.

Il est recommandé de :

  •  fournir un graphisme simple et compréhensif
  • Reprendre le logo de votre entreprise (si cas échéant), pas une variante de votre logo
  • S’assurer de la visibilité de l’icône sur différents fonds de couleur
  • Pas de fond transparent
  • Charte de couleurs en cohérence avec votre marque (les couleurs représentent une cohérence dans l’esprit des internautes, mais aussi de repères visuels)

Voici les exigences à respecter pour l’icône de votre application, selon Google Play Store :

  • PNG 32 bits (avec canal alpha)
  • Dimensions : 512 pixels x 512 pixels
  • Taille maximale du fichier : 1 024 Ko
  • N’incluez aucun badge ni texte suggérant un classement, un prix, une catégorie Google Play, ou susceptibles d’induire les utilisateurs en erreur.

Vous pouvez en savoir encore plus sur les consignes du Google Play Store avec cette documentation : https://developer.android.com/distribute/google-play/resources/icon-design-specifications?hl=fr

Optimiser les descriptions longues et courtes

Les Stores de Google et d’Apple autorisent de remplir une description textuelle courte et une description textuelle longue pour présenter votre application, vous exprimez auprès de votre mobinaute et le convaincre avec un discours que vous aurez travaillé pour la conversion, mais aussi pour la richesse sémantique (mots-clés).

L’Apple Store autorise une description courte à hauteur de 170 caractères et une description longue à hauteur de 4000 caractères. Alors que le Google Play Store autorise une description courte de 80 caractères et une description longue de 4000 caractères.

Il est recommandé de faire des paragraphes qui priorisent l’information de la plus importante à la moins importante (fonctionnalité de l’application et/ou avantage concurrentiel). Une phrase d’accroche doit être rédigée en début de texte afin de donner envie au mobinaute de cliquer sur le bouton “voir plus” qui déplie le reste du texte. Le descriptif long peut contenir plusieurs les mots-clés et ces derniers peuvent être répétés. Ces descriptions sont à soigner, le texte doit être de qualité et sans faute.

Il est important de ne pas oublier qu’une simple correction de texte (même une seule lettre) nécessite une (re)soumission complète de l’application pour vérification par la plateforme, c’est pourquoi les changements doivent valoir le coup de subir une nouvelle réévaluation. Il est préférable de s’assurer de bien répondre à ces critères avant.

Screenshot de l’application : un visuel vaut mille mots

Les captures d’écran de l’application que vous allez proposer sont l’équivalent d’une vitrine commerciale, elles doivent mettre en avant les fonctionnalités clés de votre application. Les 2 premiers visuels représentent 50% des décisions de téléchargements et il faut environ 7 secondes à un mobinaute pour se décider à télécharger ou non une application. Vos visuels doivent être convaincants rapidement. Vous devez fournir des screenshots différents en rapport avec le système d’exploitation (iOs ou Android), dans le cas où votre application ne réagirait pas de la même manière selon le système. Vous pouvez aussi proposer des screenshots en fonction de la taille du terminal (téléphone ou tablette).

Les plateformes vous permettent aussi de mettre en avant une vidéo de l’utilisation de votre application. La vidéo est le format le plus efficace et le plus apprécié par les mobinautes pour les aider à faire leur choix pour votre application plutôt qu’une autre. À travers cette vidéo, il est intéressant de mettre en avant les fonctionnalités principales de votre application, les bénéfices que peut en tirer votre mobinaute et l’inciter à télécharger l’application.

Il est judicieux de se demander si :

  • Les screenshots que vous proposez mettent réellement en avant les principales fonctionnalités de l’application ?
  • Est-ce qu’à leur simple vue vous pouvez convaincre un potentiel mobinaute de l’efficacité de votre application ?
  • Est-ce que ces captures d’écran montrent bien que vous solutionnez un problème que rencontre votre cible ?

Une spécificité pour le Google Play Store permet à l’éditeur de l’application de placer une vidéo en haut de fiche afin de mettre en avant le marketing, un message commercial, une projection plus longue des fonctionnalités de l’application (à votre guise). Appelé “Featured Graphic“, il s’agit d’une opportunité supplémentaire de communiquer sur l’efficacité de votre application à votre futur utilisateur (vidéo à envisager pour la conversion).

Nom du développeur

Il ne s’agit pas d’optimisation du référencement à proprement parler avec ce champ, il s’agit plutôt de réassurance pour le mobinaute. Spécifier un auteur de l’application sous-entend qu’un entretien de l’application est fait, que de réelles personnes assurent la maintenance de l’application. Les internautes peuvent aussi interagir avec lui si besoin. C’est aussi en ce nom (développeur) que des réponses aux commentaires peuvent être apportées. Les plateformes exigent de stipuler un référent de maintenance pour les applications qui sont publiées.

Facteurs d’influence externe

Les critères suivants influent sur votre positionnement dans les pages de résultats de recherche, mais ne sont pas nécessairement dépendants de vos optimisations directes.

Nombre de téléchargements

Les plateformes mettent plus facilement en avant les applications qui sont les plus téléchargées. Nous remarquons que le nombre de téléchargements influe sur le classement (sous réserve d’échelle) selon la proportion suivante :

TOP 5 20 000 à 30 000 téléchargements par jour
TOP 10 10 000 à 15 000 téléchargements par jour
TOP 25 5 000 à 8 000 téléchargements par jour
TOP 50 2 000 à 4 000 téléchargements par jour

 

Vous pouvez vous positionner en TOP 10 même sans atteindre ces volumes de téléchargements, car il s’agit d’une échelle en comparaison avec le nombre de téléchargements de vos concurrents.

À noter que le positionnement peut aussi être influencé par le ratio installations / désinstallations de votre application.

Notes et avis

Les notes accordées par vos utilisateurs concernant votre application restent le principal critère de confiance et de conversion pour de futurs utilisateurs. Il est important de comprendre qu’une note en dessous de 4/5 est considérée comme mauvaise. Il est aussi important d’en obtenir de nouvelles le plus régulièrement possible, notamment pour le Google Play Store qui semble accorder plus d’importance aux notes récentes.

Nous vous recommandons de gérer votre e-réputation en répondant aux commentaires, positifs comme négatifs. Cela laisse l’opportunité de vous corriger, de montrer que vous êtes proactif et que vous prenez en compte les retours des mobinautes. Les réponses donnent un signal positif au mobinaute.

Fraicheur des données

Une application ancienne, non remise à jour régulièrement, a moins de chance d’être en première place. Il est important de soumettre des révisions de votre application par les plateformes, même si la correction vous semble minime.

Vous pouvez profiter de cette révision pour optimiser les textes déjà rédigés selon les recommandations faites plus haut dans cet article.

Capacité de rétention

La capacité de rétention est la capacité à faire rester les utilisateurs sur l’application. Cette capacité est mesurée par le nombre d’utilisateurs actifs et le temps passé sur l’application.

Ces chiffres s’améliorent selon les actions que votre application permet, les frustrations et les besoins qu’elle soulage.

Une application efficace n’est pas toujours jugée sur sa capacité à faire rester l’utilisateur dessus, au contraire, elle peut, peut-être, soulager rapidement un besoin. C’est alors son efficacité qui fera que votre application ne sera pas désinstallée et sera consultée plus régulièrement, même si cela ne demande pas beaucoup de temps au mobinaute.

Cet indicateur est à prendre avec recul, tout comme en SEO, un site web avec un fort taux de rebond, n’est pas nécessairement un signal négatif.

Promotion externe

Faire parler de votre application depuis d’autres moyens de communication est un moyen efficace d’obtenir de nouveaux téléchargements, à ne pas négliger.

1 application téléchargée sur 2 est trouvée via une recherche sur les plateformes applicatives, mais 1 sur 10 est trouvée via des recherches sur le web, 1 sur 10 via des TOP publiés sur internet et d’autres leviers de communication et 1 sur 10 via l’intervention de personnes influentes externes.

Visibilité sur Google

Une application qui jouit d’une bonne visibilité organique sur Google peut influencer son positionnement dans le Google Play Store (uniquement). Il est d’autant intéressant de promouvoir votre application avec un site web bien référencé en SEO sur les mots-clés qui caractérisent votre application (nom, actions, besoin).

Qualité et pertinence UX

L’expérience utilisateur (parcours, interaction, contenu texte, navigation, etc.) est un critère qui va influer sur le temps d’utilisation et le taux de désinstallation et les avis et donc le positionnement indirectement. Si votre application respecte les critères suivants, alors vous avez des chances d’améliorer votre positionnement :

  • Apport suffisant d’informations à votre mobinaute
  • Capacité de rétention
  • Fonctionnalité pertinente pour l’utilisateur
  • Facilité d’accès à une réponse
  • Ergonomie
  • Clarté de l’interface
  • Facilité d’actions
  • Etc.

Résumé : les critères et leur importance selon les plateformes applicatives

# APP STORE (APPLE) PLAY STORE (GOOGLE)
1 Nom de l’application (titre) Nom de l’application (titre)
2 Notes Notes
3 Sous-titres Description courte
4 Avis et commentaires Avis et commentaires
5 Nombre de téléchargements Nombre de téléchargements
6 Champ “mots-clés” Description
7 Screenshot (capture d’écran) Icône
8 Icône Screenshot (capture d’écran)
9 Installation par mots-clés Informations graphiques complémentaires (Featured Graphic)

iOS 15 : A/B testing sur l’App Store

Depuis la mise à jour de l’iOs 15 pour les produits Apple, la plateforme App Store permet aux éditeurs d’applications de réaliser de l’A/B Testing afin de tester plusieurs “template” de fiches et d’en retenir celles qui convertissent le plus.

Plus d’informations avec ce lien : https://developer.apple.com/app-store/product-page-optimization/

 

Les fiches Google Play Store personnalisées

https://play.google.com/intl/fr_ALL/console/about/customstorelistings/

Ce type de fiche est à destination des campagnes payantes de visibilité sur le Google Play Store

Elles permettent de :

  • Cibler des segments d’utilisateurs spécifiques
  • Faire varier l’icône, les screenshots, les noms et les descriptions selon votre cible ou votre pays
  • Reconquérir autrement un utilisateur inactif
  • Cibler plusieurs pays avec une même fiche personnalisée
  • Proposer une fiche Play Store personnalisée à des utilisateurs qui accèdent à votre application via une URL personnalisée unique
  • Proposer une expérience utilisateur harmonieuse entre les campagnes Google Ads et Google Play (cohérence des messages)
ophelie-rochart-noiise-seo-lille
Ophélie Rochart
Chef de projet SEO

Cheffe de projet au sein de l’agence SEO de Lille, je suis responsable d’une vingtaine de clients dans différentes thématiques (écomobilité, divertissement, animaux, ect.). Mon travail quotidien consiste à améliorer la visibilité du site de mes clients sur les moteurs de recherche (résultats naturels de Google). Je réalise et mets en place des stratégies sémantiques en adéquation avec les objectifs de mes clients et les internautes.