NOIISE Ressources SEO SpamBrain : l’IA anti-netlinking

SpamBrain : l’IA anti-netlinking

15 décembre 2022 – Aude Durand
Date de mise à jour : 3 mai 2024

La nouvelle mise à jour Google dite « SpamBrain » risque de rebattre les cartes du netlinking… Alors que les liens entrants ont toujours (du moins, depuis Google Penguin en 2012) eu un poids essentiel dans le référencement Google, la nouvelle link spam update pourrait bien influencer vous faire perdre quelques positions en influençant le poids de votre profil de lien. Cette intelligence artificielle, lancée le 15 décembre 2022, vise en effet à identifier les liens « spammy », c’est-à-dire les liens non naturels.

Notre agence de netlinking vous aide à comprendre les conséquences du SpamBrain sur votre stratégie de netlinking.

Link Spam Update, quel impact ?

Comme indiqué dans son communiqué de presse, Google va passer les 2 prochaines semaines à traquer les liens qualifiés de non-naturels. Ces liens artificiels peuvent être générés pour plusieurs raisons, par exemple : 

  • Dans le but de nuire à un site (negative SEO) 
  • D’améliorer la crédibilité et la puissance d’un site 

Si votre site se trouve dans le 1er cas, cette mise à jour devrait vous apporter satisfaction. En effet, les liens russes ou japonais qui dégradent votre profil de lien vont perdre toute influence sur votre positionnement et « assainir » votre netlinking. (Rassurez-vous, Google semblait déjà s’occuper de ces liens avant cette mise à jour).  

Dans le 2nd cas, vous pourriez bien perdre certains liens pertinents pour votre site. 

Dans les deux cas, nous ne savons pas encore le niveau de filtre de cette mise à jour, l’impact reste donc hypothétique. Votre ranking sera potentiellement en dents de scie durant les 2 prochaines semaines, le temps de la mise à jour. Ne vous risquez pas à mener un audit SEO durant cette période, attendez plutôt le 1er janvier ! 

Un changement de paradigme affirmé

Avec cette mise à jour, Google confirme un changement de paradigme que beaucoup de référenceurs pressentaient.  

Alors qu’avant, Google pénalisait les sites qui utilisaient des techniques spammy d’acquisition de backlinks, il fait désormais le choix d’annuler les effets produits par certains liens. Ce n’est pas le lien qui est supprimé, c’est son impact sur le référencement. 

Les sites ayant subi un hack devraient donc logiquement être mieux sécurisés, puisque les liens pénalisants n’auront plus aucun effet négatif sur leurs pages et ce, dès leur apparition. 

Cependant, cela pose un bémol pour les référenceurs chevronnés. Celles et ceux qui s’efforcent à tester les limites de l’algorithme auront un retour plus compliqué sur la pertinence de chaque lien, ce qui complique donc également l’analyse.  

La capacité à identifier les bons spots sera plus que jamais une arme absolue pour continuer à grimper au sommet des SERPs et à éviter le filtre de cette nouvelle mise à jour. 

Quelques pistes pour survivre à la mise à jour… 

Quels seront les critères de détection des liens de mauvaise qualité ?  

Google n’a évidemment pas apporté de précisions à ce sujet.  

Nos experts du SEO vous partagent cependant quelques pistes pour améliorer la qualité de vos liens entrants : 

  • Vérifier la pertinence du lien sur la page où il est ancré – Privilégiez les sites spécialisés aux articles généralistes.
  • Choisir une ancre précise – Variez vos ancres de lien (ancres exactes avec parcimonie, semi optimisées, marque, URL, désoptimisées)
  • Varier les sources des liens sur plusieurs sites pertinents (de même thématique) afin de répartir le risque
  • Eviter les sites, blogs et pages truffés de liens tous azimuts. Ce seront probablement les plus suspects aux yeux de l’algorithme.

Prêtez attention à la qualité de l’article qui contiendra le lien : la pertinence et la qualité du contenu est un signal fort dans la compréhension du lien par Google

Vous souhaitez évaluer la pertinence du SEO dans votre stratégie ?

Profitez de 30 minutes de consulting stratégique avec un consultant expert de l'agence SEO NOIISE !

Clotilde Bernet, Manager SEO

Le rôle des liens et du contenu dans le référencement naturel

Depuis son lancement, Google est un moteur de recherche pas comme les autres. Dès ses débuts, il délaisse le format « annuaire » pour aider l’internaute à trouver directement la page qui correspond à son intention de recherche. 

Pour cela, le géant du web s’appuie sur différents indices, dont : 

  • Les mots-clés utilisés dans le texte et dans ses balises 
  • La proximité géographique (à minima, le partage d’une même langue) 
  • La qualité des liens entrants 

En effet, pour Google et les autres moteurs de recherche, si des personnes parlent de votre site, mettent en avant votre expertise ou vos produits et vous utilisent comme source pour leurs articles les plus aboutis, il y a de grandes chances pour que vous soyez crédible, intéressant ou pertinent sur la thématique visée. 

Si tous les sites de confiseries renvoient vers votre encyclopédie du bonbon, c’est bien que celle-ci est intéressante, non ? 

La qualité du contenu sur lequel se trouvent vos liens prends de plus en plus d’importance depuis les dernières années, et cette tendance se confirme au fur et à mesure des mises à jour de Google. Pour que vos liens soient intéressants, il faut que les pages web (les vôtres et celles d’où émanent vos liens entrants) méritent d’être lues.  

Google attribue un indice de confiance à chaque page indexée. Si une page est indexée, alors elle a du potentiel pour ranker. On peut en déduire que, plus une page est positionnée haut dans les résultats de recherche, plus le lien sortant de cette page sera de qualité. 

Le netlinking est-il mort avec SpamBrain ?

Le netlinking est une technique fondamentale pour bien se positionner en SEO. Les experts du netlinking passent littéralement leurs journées à obtenir des backlinks (ou liens entrants) vers leur site internet. Pour ce faire, ils peuvent faire appel à leur réseau, proposer des communiqués de presse avec des liens à des journalistes ou même acheter des backlinks. 

Dans ce dernier cas, on définit son ancre, c’est-à-dire le mot-clé sur lequel placer notre lien, et la page de destination du lien entrant.  

Jusqu’ici, cette dernière méthode était très efficace. Mais puisqu’elle imite un comportement humain en troublant un indice de pertinence (le nombre et la qualité des liens), Google a dû mettre en œuvre une nouvelle intelligence artificielle : SpamBrain. L’objectif de cette IA est de supprimer les liens à faible valeur ajoutée et de remettre l’accent sur la qualité. Ainsi, les liens créés pour guider les internautes sur leur intention de recherche, les informer, appuyer des propos avec une source sûre auront bien plus de valeur à l’avenir. 

Ce qu’il faut retenir de cette mise à jour, c’est que les sites qui feront la différence à l’avenir sont ceux qui apportent une information de qualité. Donnez envie à vos lecteurs, vos partenaires et vos fournisseurs de partager vos pages et vos articles.  

Quelle que soit votre expertise, votre savoir-faire, vos valeurs, vous avez forcément ce petit quelque chose qui fait la différence sur votre marché. Si vous ne savez pas encore comment l’exprimer, notre équipe de content marketing se tient à votre disposition pour vous aider à vous faire connaître et reconnaître dans la durée. 

Aude Durand
Content Manager

Content Manager formée au copywriting, au SEO et au marketing client, j’ai l’amour des bons mots et d’un storytelling riche en émotions. Depuis 2021, je fais partie de l’agence content marketing de Paris. Ensemble, nous aidons les entreprises et les marques de tous secteurs d’activité à créer et diffuser des contenus qui plaisent à leurs futurs clients, avec une visibilité maximale sur les moteurs de recherche.