NOIISE Ressources Ads Recommandations et optimisations de votre flux Google Shopping

Recommandations et optimisations de votre flux Google Shopping

7 mars 2024 – Pierre Clément Jouvente
Date de mise à jour : 12 mars 2024

Tous les e-commerçants le savent : la concurrence sur Google Shopping est féroce et il devient difficile de se démarquer face aux autres annonceurs. Pour autant, chez NOIISE on constate trop souvent que les seuls ajustements apportés sont réalisés sur la plateforme, sans tenir compte de la qualité du flux produit. Pourtant, le flux produit est le nerf de la performance.
Vous pouvez en effet avoir des campagnes optimisées à 100%, si votre flux produit est mal paramétré, les performances seront difficilement au rendez-vous.

Dans cet article, découvrez les conseils de notre agence Google Shopping et bonnes pratiques pour un flux produit Google shopping optimisé et un gain de performance de vos futures campagnes Google Ads.

google shopping

Les 8 attributs Google Shopping indispensables pour une bonne fiche produit dans le flux

Lorsque, à la lecture de cet article, vous vous lancerez dans la création / optimisation de votre flux shopping, gardez en tête que huit attributs sont obligatoires. Avant toute chose, veillez donc à avoir ces attributs dans votre flux :

Identifiant produit [id] qui correspond à l’identifiant unique du produit
Titre [title] qui correspond au nom du produit + infos
Description [description] du produit
Lien [link] qui renvoie vers la page de destination du produit
Lien image [Image_link] qui correspond à l’url de l’image principale du produit
Disponibilité [availability]
: est-ce que le produit est en stock ou non
Date de disponibilité [availability_date] qui correspond à la date à laquelle un produit précommandé pourra être expédié
Prix [price] qui correspond au prix de vente du produit

Tout en gardant cela en tête, voyons maintenant en détail les attributs qui, obligatoires ou non, vous permettront une fois optimisés d’améliorer les performances de vos campagnes.

Vous souhaitez évaluer la pertinence de Google Ads dans votre stratégie ?

Profitez de 30 minutes de consulting stratégique avec un consultant expert de l'agence Google Ads NOIISE !

Titre Produit [title] :

Le titre est l’élément principal et prioritaire à renseigner dans votre flux. C’est aussi le premier élément “lu” par Google. C’est un élément obligatoire pour chaque produit.

Bien rédiger son titre produit

Quatre éléments principaux sont à respecter pour un titre produit optimisé dans votre flux Google Shopping: ​

  • Mettre les informations les plus importantes en début de titre : les ​utilisateurs voient généralement les 70 premiers caractères du titre. ​Les infos indispensables doivent donc y figurer​
  • Indiquer des mots importants et stratégiques dans le titre : ces mots clés vont permettre d’associer la requête tapée par l’internaute aux produits que vous proposez. Parmi les 3 immanquables, on note : le nom du produit, la marque et les détails spécifiques relatifs à la catégorie du produit (matière etc.)​
  • Utilisez au maximum les 150 caractères disponibles pour le titre​
  • Ajouter les caractéristiques de chaque variante du titre (couleur, taille, tranche d’âge etc)​

Soyez précis afin de faciliter le travail de l’internaute et de lui proposer le produit de votre catalogue le plus adapté à sa recherche. ​

4 erreurs à éviter pour son référencement Google Shopping

À l’inverse, certaines pratiques sont à éviter dans la rédaction de vos titres produits : ​

  • Ne pas Utiliser des majuscules pour mettre en lumière des informations. Seuls les débuts de mot peuvent avoir une majuscule. ​ Les titres entièrement en majuscules peuvent être associés à du spam ou annonces frauduleuses​
  • Pas de texte promotionnel dans le titre. Le titre a un usage descriptif. ​ Si vous avez une promotion, prix soldé, frais de port à mentionner, il faut les mentionner dans l’onglet prix ou livraison​
  • Garder un ton professionnel, sans faute de syntaxe. Cela peut paraître banal, mais le titre est la première chose vue par l’internaute. Il agit donc comme une vitrine. ​Vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression​
  • Ne pas utiliser de mots d’une autre langue (sauf mots à double sens)​

Nouveau

Livre blanc NOIISE

Check-list SEA pour réussir votre fin d'année

Découvrir

Exemples de titres pour vos fiches produits Google Shopping

Voici les structures de titre recommandées selon les catégories de produits que vous vendez :

  • HABILLEMENT : “marque” + “sexe” + “type produit” + “attributs” (couleur, matière, taille…)​
  • BIENS CONSO COURANTE : “marque” + “type produit” + “attributs “(couleur, poids, taille…)​
  • BIENS DURABLES : “marque” + “type produit” + “attributs” (poids, taille, quantité…)​
  • ELECTRONIQUE : “marque” + “attributs” + “type de produit” + “modèle​”
  • LIVRES : Titre + type + format (papier, e-book…) + auteur du livre + Editeur​

Description Produit [description]

La description va être ce qui conditionne le déclenchement de l’annonce Shopping. En effet, le contenu de la description est analysé par le robot Google Ads, qui la fait matcher avec la requête de l’internaute. Avoir une description optimisée est donc indispensable si l’on souhaite avoir une diffusion optimale. ​
Elle doit compléter les informations du titre. ​

Bonnes pratiques à respecter pour une description produit optimisée :

  • On dispose de 5000 caractères max pour une description, mais il est conseillé de faire figurer les informations indispensables dans les 160 à 500 premiers caractères. En effet, au-delà, la description sera coupée par Google. ​
  • Faites correspondre vos descriptions à vos pages de destination sur votre site web : on doit retrouver dans la description de vos produits des informations similaires à celles contenues sur vos pages produits. ​
  • Soyez précis et explicite : la description va permettre de travailler sur la longue traîne et ainsi de se positionner sur des requêtes très spécifiques qui favorisent la conversion. ​ Pensez à intégrer dans la description les mots clés que vos clients recherchent. ​

Catégorie produit [Google_product_category]

L’attribut catégorie est facultatif. Il est cependant fortement recommandé de l’utiliser car cela permettra d’améliorer sensiblement les performances en catégorisant vos produits de manière plus efficace.

categorie produit google shopping

Bonnes pratiques pour une catégorisation efficace sur Google Shopping :

  • Les catégories de produits proposées par Google changent fréquemment.​ Il convient donc de vérifier régulièrement qu’on utilise les dernières catégories​ mises à jour​.
  • Fournir le plus d’informations possible et être le plus spécifique. Éviter de se​ limiter à des catégories très génériques par souci de gain de temps. ​En effet, une catégorisation fine permettra d’apparaître plus souvent dans les résultats de recherche, d’améliorer ses CTR, mais surtout d’apparaître pour des requêtes plus spécifiques​
  • Garder en tête que la catégorisation de produits par Google varie selon les pays. En cas de ventes à l’international, il convient donc de revoir sa catégorisation pour coller au mieux aux spécificités du pays.

Faut-il utiliser la catégorisation automatique des fiches produits ?

Google propose une catégorisation automatique des produits rendant l’attribut [Google_product_category] facultatif. ​

Cette catégorisation auto est basée sur d’autres attributs du flux comme la marque et le code gtin notamment​. Dans le cas où ces attributs ne sont pas assez spécifiques, Google ne va pas attribuer la bonne catégorie, ou risque de rester sur une catégorisation trop générique.​ Cela risque d’entraîner une sous-diffusion du produit en question​.

Afin d’éviter ce risque, il est conseillé de remplir vous-même le champ Google_product_category sur votre flux, à minima sur vos produits stratégiques​.

Code produit unique [Gtin]

Les Global Trade Item Number (GTIN) correspondent aux codes d’article internationaux qui permettent d’identifier de manière unique un produit. Ce code est obligatoire pour les produits auxquels un code GTIN a été attribué par le fabricant. En Europe, il s’agit généralement d’un code à 13 chiffres. Quand on dispose de cet attribut, il est intéressant de le renseigner pour donner encore plus d’infos à l’algorithme de Google et ainsi améliorer sa diffusion.

code produit google shopping GTIN

Lien image [image_link]

L’image est l’élément le plus visuel de votre annonce Shopping. C’est-ce qui est vu en premier par l’internaute et qui agit comme une vitrine de votre entreprise. C’est aussi le premier point de comparaison avec les concurrents.
La majorité des internautes suivent le cheminement suivant : image – prix – titre.

Bonnes pratiques pour les images Google Shopping

À l’inverse, il est important de garder ces points en tête pour le choix de vos images :

Prérequis à respecter pour les images : ​

Respecter les tailles exigées par Google, à savoir : ​

  • 100 x 100 pixels pour les images non vestimentaires​
  • Minimum 250 x 250 pixels pour les images liées à des produits vestimentaires​
  • Pas de fichier de plus de 16mo​
  • Pas d’image de plus de 64 megapixels​

Seuls ces formats d’image sont acceptés : ​

  • Gif (non animé)​
  • JPEG​
  • PNG​
  • BMP​
  • Tiff​

Le produit présenté doit être complet et entier. L’image ne doit pas être coupée​

Utiliser des images en HD qui s’adapteront à tous les appareils. Le produit doit être correctement cadré dans l’image​

Utiliser un arrière-plan du produit uni, blanc ou transparent​

Avoir une image unique pour chaque variante produit​

Vous l’aurez compris, travailler simultanément les points recensés vous permettra d’augmenter votre visibilité face à des annonceurs moins bien structurés, sans avoir besoin d’avoir à augmenter vos enchères et budgets. Chez NOIISE, nous accompagnons nos clients e-commerçants pour leur permettre de bâtir une stratégie Shopping efficace.

Ce qu’il faut éviter pour les images envoyées dans le flux produit

Voici les écueils à éviter pour vos images produits : ​

  • Texte sur les images.​S’il y a du texte à ajouter, utiliser le titre et la description qui sont dédiés à cela. ​
  • Liens brisés : lorsqu’il scanne l’image, Google doit avoir accès au lien​
  • Filigranes : utiliser un filigrane sur vos images, pour mettre en avant votre marque risque de provoquer le refus des produits. L’image ne doit comporter aucun élément de promotion supplémentaire​
  • Images génériques : c’est un motif de refus courant pour flagger les images qui ne correspondent pas au produit. Par exemple, lorsqu’on remplace le champ image par le logo de l’entreprise. ​Veiller à avoir une image unique pour chaque variante de produit. ​

Vous l’aurez compris, travailler simultanément les points recensés vous permettra d’augmenter votre visibilité face à des annonceurs moins bien structurés, sans avoir besoin d’avoir à augmenter vos enchères et budgets. Chez Noiise, nous accompagnons nos clients e-commerçants pour leur permettre de bâtir une stratégie Shopping efficace. N’hésitez pas à vous rapprocher d’un consultant NOIISE qui vous aiguillera  

Vous souhaitez en savoir plus les
services de NOIISE en référencement payant ?

Découvrez notre agence SEA !

Pierre Clément Jouvente
Team Leader et Consultant SEA

Je suis spécialiste au sein de l’agence SEA de Montpellier . Acquisition de trafic et optimisation de campagnes sont mes domaines de prédilection.