NOIISE Ressources SEO Quels sont les risques de la pagination pour votre SEO ?

Quels sont les risques de la pagination pour votre SEO ?

14 février 2022 – David Groult
Date de mise à jour : 3 mai 2024

Lorsque l’on travaille le référencement naturel d’un site e-commerce, il n’est pas rare de se poser des questions sur la pagination. Cette dernière peut très vite poser de très gros problème pour le SEO d’un site. Faisons le point sur ce chantier de référencement.

Pagination : les risques pour votre SEO

Comme on vient de le dire, la pagination peut se révéler très dangereuse pour un site internet si elle n’est pas correctement maîtrisée pour votre référencement naturel. Nous allons voir dans cette section, les 3 principaux risques liés à une mauvaise utilisation de la pagination sur un site e-commerce.

Des difficultés d’indexation de vos fiches-produits en référencement naturel

Le premier problème qui peut se poser dans le cas d’une mauvaise gestion de votre pagination, est bien évidemment des difficultés d’indexation pour les fiches-produits les plus profondes.
Les analyses de logs que nous pouvons mener chez Open Linking, montrent des difficultés pour les robots de Google à explorer convenablement des pages si elles sont situées à un niveau de profondeur trop important par rapport à la page la plus populaire du site (généralement la home page).

Si votre arborescence est mal conçue et que certaines fiches-produits sont accessibles en 10, 20 voire plus de clics, il est fort à parier que Google risque de ne pas très bien indexer vos fiches-produits les plus lointaines.

Un crawl de Google qui se perd

Dans la même logique que précédemment, un site qui dispose d’une pagination très importante et mal paramétrée pour le référencement, peut disposer d’un crawl totalement inefficace. Le site serait alors, comme un véritable labyrinthe pour les googlebots, qui se perdraient dans les méandres de la pagination.
Si vous disposez de plus de pages paginées que de pages réelles…cela peut poser un problème !

Les solutions généralement utilisées

Le nombre de produits par page

Pour réduire la pagination, et ainsi maximiser la crawlabilité des fiches-produits, la solution la plus simple est de jouer avec le nombre de produits affichés par page.

Si vous multipliez par 2, le nombre de produit affiché par page…vous diviserez par 2 vos problèmes de pagination ! C’est mathématique…
Prenons exemple avec un site qui dispose d’une pagination très importante.
Celui-ci propose 20 liens par page.
Compte tenu du nombre de produit dont il dispose, la pagination devient vite très importante. Dans le cas présent, 302 pages paginées…

S’il passait d’un nombre de liens par page de 20 à 40…il réduirait sa pagination de moitié, et arriverait ainsi à 151 pages…Ce n’est pas encore le top mais c’est nettement mieux ! S’il passait à 60…la pagination baisserait encore jusqu’à atteindre 100 pages environ.

La limite à cette technique va être l’augmentation des temps de chargement. Plus il proposera un nombre important de produits par page, plus les temps de chargement de la page risque de s’allonger. Il faut donc trouver le juste milieu entre temps de chargement et indexabilité.

Les systèmes de pagination intelligents

Par défaut, les systèmes de pagination ne sont pas toujours travaillés dans la logique de « minimiser le nombre de clics pour atteindre les pages les plus profondes ».

Prenons l’exemple sur un site qui dispose de 40 pages paginées :

Avec le système basique qu’on peut voir ci-dessus, il est nécessaire de cliquer au minimum 18 fois pour atteindre la page la plus difficile d’accès (page 21). 18 clics !!!
La mise en place d’un système de pagination un peu plus travaillé aurait pu permettre de réduire à seulement 6 clics maximum de la première page.

pagination seo

Balise Rel=Prev et Rel=Next

Les balises rel=prev et rel=next ont été mises en place il y a quelques années par Google pour qu’on puisse aider les robots des moteurs de recherche à comprendre que la page liste fait partie d’un ensemble de pagination, et qu’il existe des pages qui la précédent (rel=prev) et des pages qui la succèdent (rel=next).

Ces balises n’apportent plus aucune valeur à votre optimisation SEO. En revanche, elles gardent encore une utilité pour l’accessibilité des contenus pour les personnes déficientes visuelles. En effet, ces balises rel=prev et rel=next restent encore utilisées par les logiciels de lecture d’écran avec retour vocale et braille.

La balise canonical

De nombreux sites utilisent la balise canonical pour déclarer la page principale (la page 1) dans toutes les pages secondaires.

Cette configuration va avoir pour conséquence d’indiquer à Google de suivre en priorité la page 1…A terme, les produits affichées dans les pages secondaires seront donc nettement moins crawlées.

La meta Noindex

Certains sites ne veulent pas indexer leurs pages secondaires et donc placent une meta robots=noindex, follow (voire parfois nofollow).
La solution est radicale mais pourrait en théorie, trouver son intérêt. En théorie, Google crawlera les pages secondaires…mais ne les indexera pas.

Toutes les pages secondaires disposent d’une meta robots=noindex, follow.

En pratique, ce n’est pas une solution viable car les robots de Google ont tendance à interpréter les meta robots=noindex, follow comme une meta robots=noindex, nofollow

Une déduplication des contenus SEO

Toutes les solutions que nous avons vu jusque là ont pour but de gérer le problème potentiel d’indexabilité relatif à une pagination mal maîtrisée.

Toutefois, on a vu également dans la première section que la pagination pouvait poser des problèmes de duplication de contenus.

Il sera donc recommandé de dédupliquer au maximum, les zones stratégiques de contenus SEO (balise title, balise H1, contenu textuel…).

Vous souhaitez évaluer la pertinence du SEO dans votre stratégie ?

Profitez de 30 minutes de consulting stratégique avec un consultant expert de l'agence SEO NOIISE !

Clotilde Bernet, Manager SEO
David Groult, head of SEO Noiise
David Groult
Head of SEO

Issu d’une filière marketing, j’ai rejoint en 2014, Open Linking, agence SEO à Lille en tant que Consultant E-Marketing (SEO / SEA). Désormais Head of SEO du groupe Noiise, j’accompagne mes clients et les équipes SEO dans une quête perpétuelle d’optimisation de visibilité sur Google et les autres moteurs de recherche.