NOIISE Ressources SEO Refonte de site SEO avec WordPress : ne rien oublier

Réaliser une refonte de votre site avec WordPress sans perdre son référencement SEO

25 juin 2024 – Ophélie Rochart
Date de mise à jour : 28 juin 2024

Ne pas perdre son trafic SEO lors de la refonte / migration d’un site est souvent un enjeu important, parfois même stressant. Pour certaines entreprises, le référencement naturel est vital, et la refonte d’un site web représente un enjeu de taille. Nous vous listons tous les points de vigilance et de manière illustrée si vous avez choisi de migrer sous le CMS WordPress. Certaines nuances sont spécifiques à la solution WordPress pour bien piloter votre SEO.

Si vous prévoyez de changer de CMS en passant sous WordPress, cela représente déjà une bascule importante. Il peut être judicieux de procéder à une refonte par étapes, notamment en commençant par basculer votre site sur WordPress en reprenant votre site actuel à l’identique. Puis, dans un second temps, mettre en place toutes les nouvelles choses que vous souhaitiez pour votre nouveau site : un nouveau thème, une nouvelle arborescence ou de nouveaux produits, etc.

Cependant, cette migration en 2 temps n’est pas toujours possible, donc nous avons listé pour vous tous les points importants à prendre en compte :

Arborescence SEO dans votre site WordPress et URLs

L’arborescence d’un site web va souvent de pair avec l’efficacité SEO, d’autant plus si votre site est de taille importante. Elle doit être construite de manière logique en SEO (stratégie en silo ou non, selon votre cas) et aussi pour votre utilisateur. L’arborescence d’un site web ne fait pas référence au menu de navigation, attention, ce sont 2 notions bien distinctes en SEO.

Reprise de l’ancienne arborescence e-commerce

Sous le CMS WordPress, c’est le plugin (extension) Woocommerce qui transforme votre site en e-commerce. Il vous faut donc d’abord installer et activer cette extension avant de créer la nouvelle arborescence de votre site.

Construire une catégorie de produits dans Woocommerce

Voici comment construire cette arborescence dans WordPress (exemple pour un site e-commerce) : La structure des URLs est à l’image de la structure du site et de l’arborescence de votre catalogue. Voici une URL type pour en comprendre la structure : https://monsite.com/categorie-produit-1/produit-1. Il vous faut d’abord créer les catégories dans Woocommerce, puis chaque produit se verra classé dans une ou plusieurs catégories.

création catégorie woocommerce

 

Vous allez être en mesure de lui attribuer votre nommage SEO : balise title, h1 et metadescription (il est préférable d’activer l’extension Yoast rapidement lors de la construction de votre site afin de pouvoir aisément intervenir sur les balises chaudes SEO, voir le paragraphe dédié plus bas). Nous vous recommandons de créer les catégories par ordre de profondeur : d’abord les catégories les plus hautes dans votre arborescence, puis descendre niveau par niveau. Vous aurez ainsi la capacité de définir si une catégorie possède une catégorie parente ou non (penser à votre Fil d’Ariane) et donc créer votre arborescence. C’est aussi à cet endroit que vous allez pouvoir ajouter votre texte de catégorie (si cas échéant).

Voici une structure possible de site web e-commerce que l’on peut créer avec Woocommerce :

arborescence-seo-e-commerce

En créant d’abord les catégories, vous serez en mesure d’associer un produit à une catégorie. C’est ce qui va aussi permettre de créer le chemin de l’URL et le Fil d’Ariane. Cette étape est donc importante, soyez vigilant si vous travaillez sans pre-prod.

Vous retrouverez  sur ce lien tous nos conseils pour construire une arborescence de site web.

Construire une fiche produit et la classer dans une catégorie dans Woocommerce

Voici comment construire cette arborescence dans WordPress (exemple de landing page) :

ajout-produit-woocommerce

Une fois que vous avez créé toutes vos catégories de produits, vous allez avoir la capacité de créer vos fiches produits (titre, contenu texte, photos, quantité, etc.) et les rendre visibles en les associant à une catégorie de produits. C’est à nouveau que l’aspect SEO peut être respecté en remplissant correctement les balises importantes (title, h1 et metadescription). Si vous utilisez une extension SEO, comme Yoast SEO, les champs SEO sont directement éditables en bas de page de votre fiche produit dans votre back-office.

Importer des produits en masse grâce au format CSV

Si votre catalogue est volumineux et existe déjà depuis une autre boutique ou boutique Woocommerce, l’extension vous permet d’importer plusieurs nouveaux produits en même temps. Le site de l’extension vous explique comment créer ou utiliser un fichier CSV pour l’import des produits.

Le cas des variables : couleur, taille, matière dans les fiches produits

Certains produits que vous proposez existent peut-être sous différentes couleurs, tailles ou autres variantes. Woocommerce vous propose de gérer ces variantes. Pour ce qui est du SEO, vous devez pouvoir vous assurer que ces variantes génèrent des URLs individuelles ainsi qu’une title, h1, metadescription et balise canonique éditables pour chaque variante. Il existe d’autres façons de gérer les variantes des produits de manière SEO-friendly. L’idéal est d’avoir une fiche produit pour chaque variante possible afin de pouvoir travailler la longue traîne en SEO. Cependant, si ce n’est pas réalisable, alors vous pouvez vous adresser à une agence experte SEO comme la nôtre qui saura vous donner la marche à suivre pour préserver votre efficacité SEO même avec les variables de vos produits.

Programmer le tunnel d’achat : prix, expédition, mode de paiement

Il ne s’agit pas d’éléments SEO à proprement parler, mais ce sont des fonctionnalités essentielles de votre site e-commerce relatives à l’expérience utilisateur qui permettrait de rendre l’expérience d’achat fluide sur votre site.

Vous souhaitez évaluer la pertinence du SEO dans votre stratégie ?

Profitez de 30 minutes de consulting stratégique avec un consultant expert de l'agence SEO NOIISE !

Clotilde Bernet, Manager SEO

Nommage SEO de vos pages

Qu’il s’agisse d’une page catégorie, d’une page produit, d’un article de blog ou d’une landing page, ce sera toujours une page pour laquelle il faudra renseigner les balises suivantes : title, h1, metadescription. Cependant, WordPress et Woocommerce ne sont pas toujours très explicites quant à l’endroit où elles se situent dans le back-office.

Où saisir la balise title ?

Si vous avez l’extension Yoast installée dans votre back-office, alors la balise <title> sera éditable à cet endroit :

saisie-title-yoast-seo

Si vous n’utilisez pas cette extension ou une extension similaire, alors il vous faudra vous assurer que cette balise soit correctement codée dans le volet “code” des blocs de texte.

Où saisir la balise h1 ?

Si vous avez l’extension Yoast installée dans votre back-office, alors la balise <h1> sera éditable à cet endroit :

saisie-h1-yoast-seo

Si vous n’utilisez pas cette extension ou une extension similaire, alors il vous faudra vous assurer que cette balise soit correctement codée dans le volet “code” des blocs de texte.

Où saisir la metadescription ?

Si vous avez l’extension Yoast installée dans votre back-office, alors l’attribut <metadescription> sera éditable à cet endroit :

saisie-metadescription-yoast-seo

Si vous n’utilisez pas cette extension ou une extension similaire, alors il vous faudra vous assurer que cette balise soit correctement codée dans le volet “code” des blocs de texte.

Article de blog : les points de vigilance SEO

Dans WordPress, c’est dans le volet “Articles” que vous pourrez ajouter vos articles de blog :

ajout-article-blog-wordpress

Comme toute page d’un site web, l’idéal est que cette dernière respecte la structure <hn> SEO. Les sous-titres <h2>, <h3>, etc. sont éditables avec les formats de texte suivants :

ajout-titre-contenu-texte-seo-wordpress

Pour vos articles de blog, c’est la même règle à respecter. Vos articles doivent, idéalement, respecter la structure suivante (exemple) :

code-structure-hn-html-seo-friendly

Vous retrouverez dans cet article toutes nos recommandations pour optimiser les balises <hn> de votre page ou votre article de blog.

Si vous avez un grand nombre d’articles de blog à reporter dans votre nouveau back-office sous WordPress, il existe des extensions pour importer en volume des articles de blog grâce à la création d’un fichier XML, WXR ou CSV de ces articles. Si vous importez des articles depuis un autre site sous WordPress, alors l’import sera plutôt simple. En revanche, si vous souhaitez importer des articles de blog depuis un autre CMS que WordPress, alors il vous faudra utiliser des plugins qui permettent d’importer un fichier lisible pour WordPress. Souvent, ces extensions se basent sur le flux RSS, ce dernier représente souvent un langage commun entre les CMS. Ainsi, les données associées aux articles de blog (titre, contenu, date de publication, auteur, image, format, champ personnalisé, etc.) seront conservées lors de l’import, ce qui représente un gain de temps non négligeable.

L’attribut alt des images

Tous les médias (images, vidéos, gif, etc.) sont gérés dans le volet “Médias” du back-office.

ajout-media-wordpress

C’est à cet endroit que l’on importe les fichiers pour enrichir ensuite les pages avec. C’est aussi à cet endroit que l’attribut<alt> doit être renseignée pour respecter les optimisations on-site SEO :

saisie-attribut-alt-image-wordpress

Le cas des images, vidéos et autres contenus média

Importer vos médias dans la bibliothèque inclut la création d’une URL dédiée automatiquement par le CMS pour chacun de vos fichiers. Cette URL ne sera pas forcément identique à celle sur votre site en prod. C’est une différence à prendre en compte dans votre fichier de redirections. Nous vous recommandons de rediriger les anciennes URLs des images vers les nouvelles URLs des images. Certains sites web génèrent du trafic grâce aux images qu’ils contiennent (grâce à Google Images, par exemple). C’est une information que vous pouvez obtenir dans la Search Console de votre site. Selon le volume de clics que représentent vos images, il peut être important d’ajouter des redirections des images dans votre fichier de redirections (voir paragraphe dédié).

Vous changer de nom de domaine ?

Si vous changez de domaine en même temps que vous changez de CMS, il est préférable de faire une refonte en 2 temps. Temps 1 : Reprendre le site à l’identique sur le nouveau CMS en faisant toutes les redirections avec le nouveau nom de domaine. Ne pas oublier, si vous changez de nom de domaine, de faire le transfert de l’ancienne Search Console vers la nouvelle (possible de signaler ce changement dans les paramètres de la Search Console), ce signalement aide aussi grandement Google pour la prise en compte des résultats. Temps 2 : Faire la refonte de votre site (arborescence, design, texte, etc.) après avoir retrouvé au maximum toutes les metrics de performances de l’ancien site sur le nouveau domaine.

Votre nouveau site est-il responsive ?

Pour être en phase avec les tendances actuelles de design, de performances et de parcours utilisateur, il est recommandé que votre site s’adapte à toutes les tailles d’écran possible sur lesquelles il peut être affiché (mobile, desktop, tablette, etc.). On dit d’un site qui s’adapte qu’il est “responsive design”. La plupart des thèmes que vous pouvez télécharger/acheter pour votre site le sont, mais c’est un point à vérifier. À noter que pour le SEO, depuis octobre 2023, Google a officiellement annoncé que l’indexation mobile-first devenait la norme pour tous les sites web. Cela veut dire que tous les sites seront, dorénavant, visités par des robots d’indexation dédiés au smartphone (Googlebot smartphone). Un site mobile-friendly est désormais un impératif pour votre efficacité SEO.

L’importance du JS dans le thème que vous aurez choisi

Nombreux thèmes proposés pour WordPress sont SEO-friendly, mais il est toujours bien de vérifier si le thème que vous avez choisi n’est pas totalement sourcé sur le Javascript. Même si les robots d’indexation savent de mieux en mieux lire ce langage, il peut encore représenter un blocage pour la lecture de vos pages et leur indexation ou le contenu qu’elles comprennent. Nous vous recommandons de bien lire la documentation associée aux thèmes qui auront retenu votre attention. Cette information est souvent précisée.

Attention aux plugins d’aide à la construction de pages, type Elementor, WP Builder Bakery, etc. Certaines fonctionnalités proposées par ces plugins utilisent le JS maladroitement pour le SEO. Nous vous conseillons de vous tourner vers un expert SEO pour vous accompagner dans la construction de vos pages et vous accompagner dans votre refonte.

Les extensions SEO sous WordPress et leur impact sur votre site : Yoast SEO et Rankmath SEO

Le paramétrage de ces extension va prendre le dessus sur les configurations natives de WordPress. Il vous faudra peut-être aller chercher dans cette extension pour obtenir les bons paramétrages (par exemple : Fil d’Ariane, date, auteur, écriture des balises chaudes, etc.)

Recettage SEO : avant mise en ligne et après mise en ligne

La phase de recettage du nouveau site pour le SEO est primordiale, au même titre que le fichier de redirections, afin de s’assurer que tous les points techniques / sémantiques soient correctement implantés dans le nouveau site. Cette phase de recettage permet de relever les points bloquants pour corriger et s’assurer de la continuité de l’indexation, la bonne prise en compte des contenus après la mise en ligne. Voici une liste des points importants à recetter :

  • Arborescence
  • Écriture des URLs
  • Nommage SEO des pages du site (title, h1, metadescription)
  • Contenu SEO correctement implanté (structure <hn>, texte, image, vidéo, etc.)
  • Accessibilité des pages (maillage interne, menu de navigation, etc.) : l’objectif est d’éviter les pages orphelines et inaccessibles aux robots d’indexation et à l’utilisateur.
  • Crawl technique du site avec un outil de crawl

Une fois le nouveau site mis en ligne, il est important d’effectuer à nouveau une recette pour s’assurer que tous les éléments ont bien été implantés lors de la bascule.

Dans les jours qui suivent, il faut surveiller le comportement des robots d’indexation via la Search Console pour voir si la bascule est aussi bien comprise côté robot d’indexation (prise en compte des redirections, suivi des positions sur les mots-clés, etc.)

Les redirections : le fichier essentiel de votre refonte

Il faut s’imaginer que la refonte de votre e-commerce consiste à faire visiter une nouvelle maison au robot d’indexation (particulièrement si vous avez changé de nom de domaine et/ou réécrit les URLs, etc.). Il a en mémoire (dans son index) toutes les URLs de votre ancien site et, sans ce fichier de redirections, il sera complètement perdu pour retrouver la nouvelle version de vos anciennes URLs. Pour l’aider à cela (incluant d’accélérer le temps d’indexation des nouvelles URLs et donc l’efficacité SEO), il faut lui réaliser un fichier de redirections que le webmaster ou développeur intégrera dans l’ancien site (si changement de nom de domaine) ou dans votre nouveau site (si pas de changement de nom de domaine).

Sans fichier de redirection, il peut être long et compliqué pour le robot d’indexation de réindexer entièrement votre nouveau site, et ce temps peut s’allonger sur plusieurs semaines ou plusieurs mois. Un temps de latence que certaines entreprises ne peuvent pas se permettre. Un fichier de redirection consiste simplement à indiquer que l’URL X se redirige vers l’URL Y.

Ce fichier de redirections est vital pour garantir l’efficacité de votre refonte.

Nous vous conseillons de réaliser ce fichier de redirections après la phase de recettage.

Vous trouverez sur ce lien tous nos conseils pour utiliser correctement les redirections 301 en SEO.

Les redirections si vous ne changez pas de domaine :

Si des URLs venaient à être supprimées ou réécrites pour votre nouveau site, alors il faut aussi en prévoir leurs redirections. La redirection 301 (définitive) est la plus efficace et bien comprise de Google. Si cette URL apportait du trafic et/ou est importante pour les résultats SEO, il faut s’assurer que le contenu de cette page soit bien repris sur la nouvelle page. C’est le contenu texte d’une page qui fait l’efficacité. La redirection doit être inscrite dans le fichier htaccess de votre site (ce fichier est, normalement, disposé à la racine du site).

Les redirections si vous changez de nom de domaine :

Si vous envisagez de faire une première bascule vers le nouveau nom de domaine (sans changer le reste du site), alors vous devrez rediriger toutes les URLs de votre ancien site vers leur version avec le nouveau nom de domaine.

Si vous n’envisagez pas cette première bascule et que vous faites tout en une fois (le changement de nom de domaine + refonte du site), alors il vous faudra être vigilant sur le fichier de redirections.

Le fichier de redirections se placera alors sur le site de l’ancien domaine. C’est pourquoi il ne faut pas supprimer votre ancien site tout de suite. Il faut laisser le temps à Google pour prendre en compte toutes les redirections (selon les cas de 3 à 6 mois en règle générale, si tout va bien).

Nous avons rédigé un article sur les 12 étapes à suivre pour assurer le changement de nom de domaine sans perte SEO

Fichier .htaccess :

C’est un fichier qui est compris par les robots d’indexation et qui sert à modifier le fonctionnement d’un serveur web (règle de sécurité, mise en cache, redirections, etc.). C’est dans ce fichier que seront spécifiées les redirections que vous aurez définies.

Plugin de gestion des redirections :

Si vous ne souhaitez pas toucher à ce fichier vous-même parce que vous n’êtes pas sûr de vous, vous pouvez utiliser un plugin qui va gérer l’encodage des redirections à votre place. Il vous faut cependant tester le plugin afin d’implanter toutes vos redirections. Certains plugins peuvent être incompatibles avec votre site, votre serveur, votre thème ou simplement pas mis à jour depuis longtemps.

Surveillance dans la Search Console de vos redirections :

Une fois le nouveau site en ligne et le fichier de redirections bien implanté, nous vous conseillons de tester vous-même les redirections en entrant une ancienne URL dans un navigateur et de voir le comportement : si la redirection est effective, alors l’URL change (à vous de vérifier si c’est la bonne URL de destination que vous avez définie), sinon c’est que la redirection n’est pas prise en compte (erreur 404 ou vous voyez toujours la page de l’ancien site).

Il vous faudra aussi surveiller les informations qui sont remontées dans la Search Console pour voir si les redirections sont bien prises en compte (Volet Pages > Pages avec redirections). Si vous rencontrez malgré tout des problèmes d’indexation ou de prise en compte des nouvelles URLs, une agence experte SEO sera tout à fait en mesure de trouver l’origine du problème et de vous aider.

Tester les différentes fonctionnalités de votre site après la mise en ligne du nouveau site

Ce ne sont pas des points SEO à proprement parler, mais ils peuvent bloquer le parcours utilisateurs s’ils ne sont pas fonctionnels et effectifs :

  • Reconnecter tous les services tiers (plugin mesure d’audience, réseaux sociaux, cache, clés de licence diverses, etc.)
  • Formulaire de contact
  • Tunnel d’achat
  • Redirections

Si vous avez changé de domaine, il sera alors judicieux de mettre à jour votre fiche GMB, les liens depuis vos réseaux sociaux, votre communication de manière générale.

Pourquoi cet article n’aborde pas… ?

Différents aspects de la refonte d’un site web ne sont pas toujours liés au SEO, c’est pourquoi nous n’avons abordé que les points qui y sont liés. Cependant, vous aurez certainement d’autres tâches à réaliser pour cela ou faire appel à des métiers différents pour chacun d’entre eux :

  • Wireframes/Design : c’est une tâche qui incombe aux web designers en règle générale. Ce sont eux qui peuvent vous fournir la structure de vos pages. Le SEO vérifiera si le wireframe inclut les espaces nécessaires au contenu SEO (texte, image, titres et sous-titres, etc.)
  • Cahier des charges technique : un consultant SEO est tout à fait en mesure de vous fournir un cahier des charges techniques nécessaire aux développeurs pour que le site développé respecte les exigences techniques SEO. Une agence SEO comme la nôtre est tout à fait en mesure de vous accompagner sur ce cahier des charges. Cependant, il doit être fourni en amont du projet avant tout développement sur une pre-prod.
  • Tracking analytics : Si votre site possédait déjà des tags de tracking, il vous faudra vous assurer de leur bonne reprise sur le nouveau site pour que vos données continuent de remonter dans vos divers outils de tracking et d’analyse.

Penser à une copie de votre site actuel au cas où la migration ne se passe pas bien

Nous vous conseillons d’avoir une copie de votre ancien site pour pouvoir faire un retour-arrière dans le cas où la bascule ne se passerait pas comme souhaité. Un développeur aguerri aura largement la capacité de vous l’assurer si besoin.

Vous souhaitez en savoir plus les services de
NOIISE en référencement naturel ?

Découvrez notre agence SEO !

ophelie-rochart-noiise-seo-lille
Ophélie Rochart
Consultante SEO

Consultante au sein de l’agence SEO de Lille, je suis responsable d’une vingtaine de clients dans différentes thématiques (écomobilité, divertissement, animaux, ect.). Mon travail quotidien consiste à améliorer la visibilité du site de mes clients sur les moteurs de recherche (résultats naturels de Google). Je réalise et mets en place des stratégies sémantiques en adéquation avec les objectifs de mes clients et les internautes.